LE DEBRIEF • Ils l’ont fait !!!

VS
6-5
( 0-2 , 2-0 , 4-3 )

Formidable, magnifique, merveilleux, incroyable… Il y a tellement d’adjectifs qui pourraient définir le match d’hier soir qu’on ne sait lequel choisir. Dans une patinoire pleine à craquer et une ambiance de feu, les Dogs ont créé l’improbable exploit d’éliminer les Ducs d’Angers, pensionnaires de SLM, s’offrant par la même occasion un ticket pour les 1/4 de finale. Et pourtant… Julien Pihant et ses hommes étaient encore très loin de crier victoire quand le tableau d’affichage n’annonçait plus que 10 minutes à jouer et 2 buts de retard (2-4)… Mais c’est à ce moment précis que toute la salle est entrée momentanément dans une sorte de 4ème dimension… Un instant de pure magie où des Dogs complètement survoltés se sont mis à perforer de toutes parts les lignes angevines, marquant alors 4 buts en l’espace de 5 minutes, et prenant pour la première fois de la soirée l’avantage sur les Ducs (6-4). Un déficit que ces derniers réussiront ensuite à réduire (6-5), mais jamais à combler… La sirène sonne, les Dogs l’emportent et scellent le sort d’un match gagné aux tripes et à la sueur. Un vacarme d’applaudissements et de clameurs résonne, GlisséO vient d’assister à une rencontre historique.

Buts

CHOLET

22’30 – #27 Sean McGovern
(Sans assist)

31’54 – #91 Frédéric Bergeron
#10 Tomas Mrkvicka

50’51 – #21 Mathieu Jestin
#22 Loic Destoop, #61 Miroslav Kristin

51’43 – #20 Cody Freeman
#26 Michal Klejna

52’50 – #27 Sean McGovern
#22 Loic Destoop, #10 Tomas Mrkvicka

55’32 – #22 Loic Destoop
#61 Miroslav Kristin, #27 Sean McGovern

ANGERS

03’15 – #12 Maxime Lacroix
#11 Robin Gaborit, #3 Clément Masson

15’53 – #85 Gary Leveque
#26 Brett Sonne, #25 Philippe Drouin

41’47 – #11 Robin Gaborit
#22 Brian Henderson, #12 Maxime Lacroix

45’48 – #10 Nicolas Arrossamena
#22 Brian Henderson

59’52 – #5 Patrick Coulombe
#18 Julien Albert

Tirs cadrés

Pénalités

MVP de la rencontre

#34 MATTHIEU DEPANIAN
#11 ROBIN GABORIT

Bilan

Lorsque Julien Pihant est arrivé d’Angers en 2006 pour prendre la tête des Dogs alors en Division 2, il ne l’aurait certainement pas cru si on lui avait dit qu’il s’offrirait 10 ans plus tard une victoire contre le club avec lequel il a patiné dans l’élite pendant 9 saisons. Beaucoup de chemin a été parcouru depuis son premier match sous le maillot choletais, et on ne peut prédire jusqu’où il emmènera l’équipe des Dogs… Que ce soit dans cette Coupe de France 17/18, ou dans un avenir plus lointain. Ce qui est sûr en revanche, c’est que personne ne s’interdit de rêver, même de Bercy.